Remplir sa bouteille de propane au GPL

Photo d’une bouteille de propane remplie de GPL au delà de sa limite, puis exposée à une température d’été. La photo parle pour elle même.

Une bouteille de campingcariste bientôt en fin de vie, donc.

(un rien provoquant, désolé)IMG_4286.JPGIMG_4287.JPG

La bouteille de gauche est le même modèle de la même société. Sur la bouteille de droite on peut lire sur le robinet 9,1. Il s’agit du poids que la bouteille ne doit pas dépasser. Au delà, elle est en sur-remplissage. Il faut donc toujours être sûr de ne jamais dépasser ce poids.

Ces deux bouteilles sont des bouteilles mixtes pouvant contenir du butane ou du propane, elles sont plus épaisses que les bouteilles de butane et sont essayées à 30 bars, contre seulement 15 bars pour les bouteilles au butane.

Il y a plusieurs risques à remplir soi même sa bouteille avec un gaz :

 

la bouteille ne doit jamais avoir de l’air à l’intérieur une fois vide (genre robinet laissé ouvert) sinon il faut enlever cet air avec une pompe à vide avant de la remplir.

Il ne faut jamais la remplir plus que prévu  (ici 9,1Kg bouteille remplie)car les gaz de pétroles liquéfiés ont un coefficient de dilatation monumental, qui conduit à l’occasion d’ une élévation de température à avoir TOUTE la phase liquide occupant TOUT le volume de la bouteille. Les gaz liquide étant aussi incompressible que l’eau ou la glace, le seul élément qui peut céder c’est la BOUTEILLE. C’est pour cela qu’elle a gonflé sur cette photo. Le volume qui manquait au gaz liquide, il se l’est pris tout seul en gonflant la bouteille comme un vulgaire ballon de baudruche. Coup de bol que son métal soit extrêmement tolérant, mais jusqu’où… combien de bars faut il pour en arriver là ? 80, 200, 300 ? Inutile de dire qu’à cette pression si ça pète l’épanchement de gaz va être d’une rapidité phénoménale, et on ne sait pas si il ne serait pas capable de s’auto enflammer, créant une seconde explosion.

En plus il faut bien savoir qu’avec une pompe de GPL rien n’empêche de remplir intégralement cette bouteille de gaz liquide, et de plus on ne sait pas si la bouteille est en mesure de résister à la pression de remplissage d’une pompe à GPL une fois totalement pleine.

Il ne faut jamais utiliser une bouteille conçue pour le butane (PE15) d’une grande légèreté mais ne supportant pas les pressions du propane (PE30)

La pression dans une bouteille de gaz normalement remplie est directement rapport avec la température du gaz, la courbe est disponible ici

 

On peut voir que la courbe s’arrête à 95°C environ, c’est la température à laquelle le gaz liquide ne peut plus être contenu en phase liquide dans un récipient sans qu’il le fasse exploser, pour faire simple.

Ne faites pas prendre des risques aux autres, réfléchissez bien à ce que vous faites.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s